La Méthode Rose et mes préférées

La Méthode Rose et mes préférées

Ci-dessous, transcription du texte de la vidéo. Je vous invite à regarder la vidéo ! 😊

La méthode plus que centenaire

La Méthode Rose, vous connaissez ? Cette fameuse méthode, plus que centenaire, n’est absolument pas des années 70 contrairement à ce que j’ai pu voir dans un article : elle est de 1901 ! 1er janvier 1901, aux éditions Van de Velde. J’ai personnellement commencé avec, comme beaucoup de ma génération et ce qui est étonnant, malgré le nombre pléthorique de « nouvelles méthodes » (je dis « nouvelles » avec les guillemets) et bien cette méthode rose est toujours là et bien vaillante, avec de multiples éditions ! 

Qui ressort régulièrement relookée

Il y a l’ancienne, une nouvelle édition en 1960, vraiment la même qu’à l’origine, il y en a une, sortie en 1994, encore une autre, et il me semble que la dernière date de 2022.  J’ai déjà fait un article sur les méthodes de piano, il y a déjà un bon moment, sur le blog.  Je vous mettrai le lien sous cette vidéo. 

Les « positions » qui rassurent

Cette Méthode Rose qui a traversé le siècle… qu’y a t-il de nouveau sur les éditions successives ? Et bien, pas grand chose : c’est une méthode qui est vraiment axée sur les « positions ». On va commencer en position de DO ou en position de SOL avec l’avènement du FA dièse à la clé. Et au début il y a un bon paquet de pages tout en clé de sol.  On lit la clé sol, la main gauche suit et fait la même chose : c’est du jeu parallèle. Ensuite quelques études en clé de FA, après on met les deux mains ensemble, clé de sol et clé de FA.  

La grande portée de 11 lignes

On ne fait plus du tout la même chose maintenant on essaye de penser la grande portée de 11 lignes avec le DO central et tout de suite l’acquisition et la compréhension de la grande portée faisant finalement un seul système de lecture de notes.

Cette Méthode Rose est appréciée apparemment parce qu’elle est très classique. Il y a beaucoup de basses d’Alberti,  il n’y a pas (en tout cas il me semble même dans les nouvelles éditions) de chevauchements de mains.

Manifestement il y a de nouvelles pièces d’Annick Chartreux, l’auteure de Pianolude, une méthode que j’ai bien aimé utiliser avec mes élèves avec des pièces qui sortent un peu des sentiers battus et, surtout, de ce genre de pièces classiques. 

Etonnant ! Je trouve d’autres Méthodes Roses !

Celle-ci est déjà la deuxième ou troisième mouture de la Méthode Rose avec du papier glacé. Au début, elle était beaucoup plus rose, pratiquement rouge.  

Alors il faut savoir que des « méthodes roses » il y en a pas mal ! En tout cas j’ai pu voir qu’il y avait une méthode rose du dessin et puis aussi une méthode rose de lecture !  J’ai envie de poser la question du droit d’auteur…. C’est assez étonnant ! Il est sûr que des livres d’apprentissage pour le piano, pour les enfants, à l’époque, il n’y avait certainement que cela, en tout cas en France. 

Critiquée mais toujours là !

Cette pauvre Méthode Rose, je dis « pauvre » parce que l’on tire quand même beaucoup à boulet rouge dessus : on la dit rébarbative parce qu’il y a « beaucoup » d’exercices, mais pourquoi ne pas répéter ? C’est ce qu’on fait dans tout art.  Evidemment, la répétition n’est pas à la mode : on passe très très vite sur les choses et après, rien ne s’ancre, que ce soit dans la mémoire ou dans le geste. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Accords et Renversements

Pour les autodidactes, vraiment ?

J’ai vu sur un site de vente (je ne sais plus lequel) qu’on disait que la Méthode Rose était très bien pour les autodidactes. Certes, les positions ne bougent guère et il y a pas mal de doigtés mais il n’y a strictement RIEN d’expliqué. C’est une méthode qu’il est préférable de faire avec un professeur car les mauvaises habitudes sont inévitables ! Mais je pense qu’il y a de moins en moins de professeurs qui l’utilisent encore.  A savoir : il existe pas mal de vidéos pour montrer comment jouer telle ou telle pièce. En tout cas, ça existe : si quelqu’un veut l’utiliser, il y a des vidéos sur YouTube.

Ce qu’elle n’aborde pas

Qu’est ce qu’on peut lui reprocher ? Et bien, on ne parle pas vraiment de la posture, de la respiration musicale, de la souplesse du poignet, de la participation du corps… Tout cela, c’est plutôt la méthode « russe ». La Méthode Rose, c’était finalement la méthode « petits marteaux » à la française. Cette façon de jouer est encore très majoritairement enseignée…

Petit conseil pour ceux qui l’utilisent : essayez d’aller picorer, d’aller voir autre chose et éventuellement de suivre mes vidéos ! 😊

La « méthode des animaux » 🦓 🐼 🐧

 La Méthode Rose, elle a été seule sur le marché des partitions pendant des dizaines d’années en France pour être ensuite supplantée par la méthode Pouillard, mais est-ce que la méthode Pouillard était quelque chose de nouveau ? Je dirais que oui ! Les pièces sont intéressantes, assez jolies… La progression était rapide si bien que, très vite, ce qui était censé peut-être se faire en un an (même si ce n’est pas noté, il est noté « méthode de piano débutant »), et bien elle a été déclinée en deux volumes pour être faite en deux voire trois années.

La Méthode Rose refait surface

Pratiquement au même moment,  la Méthode Rose refait surface avec un autre look. Une nouvelle édition et j’avais un petit mot de l’édition. C’était en 1994 :  on me présentait cette nouvelle méthode rose. Alors qu’est ce qu’elle avait de nouveau ? Et bien franchement je dirais : rien. C’est simplement les gravures (« gravure » c’est un mot bien désuet ! ), les dessins, les illustrations qui changent.  Les morceaux sont vraiment les mêmes, il y a à peine plus d’explications. Donc cela, c’est l’édition de 94.  

Grand succès et utilisation massive de la Méthode Pouillard

Parallèlement, la méthode Pouillard fait son petit bonhomme de chemin, elle est utilisée depuis 1994 par énormément de professeurs. Jolies pièces et placements de mains rassurants.

La rose éclot encore une fois…

Et la Méthode Rose refait encore surface avec un autre design en 2005. Une nouvelle mouture est apparemment sortie en 2022.

Etonnant discours sur la méthode (rose)

Alors qu’est ce que j’ai dans mon placard ? Et bien, j’ai cette Méthode Rose, l’ancienne et j’ai aussi acheté, ( j’avais acheté) un petit fascicule de Michel MERLET. Ce compositeur a été professeur de composition au conservatoire de Paris. C’est de la musique, on va dire contemporaine : c’est une esthétique très dissonante qui se superpose à neuf pièces de la Méthode Rose. « Discours sur la Méthode Rose, Edition Van de Velde et c’est un opus 26 de Michel MERLET. 

Professeurs, à chaque rentrée, découvrez ce qui se publie

Si ça vous intéresse, si vous êtes intéressé(e) pour avoir des méthodes de piano en tant que professeur(e), demandez le catalogue aux éditions Lemoine et vous avez une grosse partie du catalogue à -50% et là on est en période de vacances, c’est souvent valable jusqu’ à la rentrée (septembre octobre). Et là, cette année il est bleu. On a pas mal de choses là-dedans. C’est uniquement le catalogue piano. Vous êtes professeur(e) et vous êtes intéressé(e) pour découvrir des partitions, pour les avoir chez vous, pour éprouver, pour les essayer sur vos élèves, pour  les utiliser comme cobayes !

Je vous mets le lien sous la vidéo et comme cela, ils vous enverront le catalogue.  Je crois qu’il faut un justificatif pour montrer que vous êtes bien professeur(e). 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Concours de piano pour les enfants

De la méthode rose à la méthode russe

Je voudrais aussi vous parler d’autres méthodes parce que vous savez que sur les Sons du Piano, on parle souvent de gestes, pas pour faire des gestes, pas pour faire de la chorégraphie (même si ça peut se travailler comme de la chorégraphie je veux dire de façon aussi consciente un geste musical un geste efficient pour jouer fluide, pour aller sur la touche, pour superposer, tuiler des actions). 

Je reviens un tout petit peu sur la Méthode Rose, elle peut être très bien par exemple pour faire de la lecture à vue.

Quoi utiliser après la Méthode Rose ?

Sous l’article que j’avais fait sur les méthodes de piano, on me demandait ce qu’on pouvait utiliser après la Méthode Rose.  Alors il y a une méthode, c’est la suite, cela s’appelle l’Essor.  J’ai vu quelques pages, je ne l’ai jamais eue dans les mains, c’est assez compliquée techniquement. 

Méthode Tagrine

Qu’est-ce qu’on peut utiliser à la suite de cette Méthode Rose qui est (je le dis encore une fois) très classique.  Je conseillerais pour sortir de cela, la méthode de Natalie Bera-Tagrine. C’est une méthode en deux volumes et contrairement à la Méthode Rose ou il n’y a rien d’expliqué, là il y a tout : on parle du geste, on parle de musicalité et on parle de notions solfégiques : ont fait du piano ET du solfège et je trouve qu’elle n’est pas mal du tout pour jouer cela en autodidacte.

Il y a aussi un CD inclus. Il n’est pas en option. Alors elle peut paraître chère mais il y a tout : ce n’est pas « j’achète une voiture, il faut rajouter les roues, le volant… » c’est tout compris. Il faut quand même, à mon avis, être très motivé pour la faire en autodidacte. On y trouve beaucoup de littérature (ce n’est pas péjoratif de dire cela) et sur la page de droite il y a donc une pièce. Ce sont essentiellement des pièces, il n’a pas d’exercices, ce sont des exercices sous forme de pièces.  Si vraiment on est mordu, passionné, si vraiment on veut avancer tout seul, et bien je trouve qu’elle n’est pas mal du tout !

Donc volume 1 c’est conséquent je ne sais plus combien il y a de pages, oui, 120 pages ! Et de très jolies pièces. Je vous mettrai en lien aussi la chaîne de Nathalie Bera-Tagrine. Elle avait présenté quelques concepts techniques présents dans sa méthode. Le volume 2, moins de choses écrites, on parle de la pédale, c’est bien expliqué, on parle de la pédale syncopée. Je trouve qu’elle est vraiment très complète.

La méthode idéale pour faire l’inventaire

Je sais que parmi les personnes qui m’écoutent, il y a des gens en reconversion professionnelle et qui veulent reprendre le piano et se mettre à enseigner le piano à des débutants (entre parenthèses, enseigner le piano aux débutants est la chose la plus difficile qui soit). Si vous êtes en reconversion professionnelle et que vous voulez faire une grande révision, une sorte de grand bilan de ce que vous savez faire, de ce que vous pourriez expliquer. Pour cela, cette méthode est vraiment idéale. 

Jouons du piano

Et en passant je vous reparle d’une autre méthode. C’est celle de Elvira Caflers et Natalia Godbillon : Jouons du piano.  Un petit peu dans le même esprit, c’est aussi la méthode russe comme la méthode Tagrine : la musique, la musicalité, le geste pour aider à la musicalité, aider à la fluidité du jeu pianistique. Vous pouvez aller voir la vidéo que j’avais faite sur cette méthode. Je vous mets tous les liens utiles sous la vidéo. J’espère que cette revue de méthodes de piano vous a plu et je vous dis à bientôt ! 

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Site protégé