Répertoire pour la main gauche

Répertoire pour la main gauche

La porte d’entrée vers les œuvres senestres

Œuvres senestres, œuvre dextres… Simplement, des pièces pour clavier écrites pour la main gauche ou pour la main droite. Le Concerto pour la main gauche de Ravel est la première œuvre du genre dont on entend parler en tant que mélomane. Et c’est souvent la seule.

En tant que professeur de piano, nous avons souvent besoin de ce style de répertoire. Pourquoi ? A l’heure des déplacements en trottinette et des sports comme le ski, l’équitation, les sports collectifs qui sollicitent les poignets et les doigts, il arrive qu’on ait 4 ou 5 élèves blessés dans l’année.

Main dans le plâtre sur un clavier de piano

C’est souvent dans ces cas-là que nous nous intéressons aux pièces dextres et senestres. Il fut un temps où, par manque de répertoire, les élèves interrompaient carrément la pratique du piano pendant des semaines. Ce n’est plus le cas puisque des pédagogues écrivent maintenant pour les apprentis-pianistes. Sans compter que nous pouvons aussi en écrire nous-mêmes, histoire de coller vraiment aux besoins de chaque élève. Un peu comme si nous concoctions un remède, un baume pour chaque cas, comme le ferait un préparateur en pharmacie ! : )

bras cassés et piano
Une partie de ma collection !

Des concertos pour la main gauche

C’est au 19ème siècle qu’apparaissent les œuvres pour la main gauche, souvent virtuoses. Deux opportunités : la technique pianistique qui évolue avec l’usage du pouce jouant la mélodie et l’avènement de la pédale qui tient les basses, la pédale de droite.

Ecrire pour la main gauche n’est sûrement pas la première idée qui vient au compositeur, toutefois, la mode des transcriptions d’opéras ou de symphonies, jouées dans les salons, les a incité à pousser les limites physiques du pianiste.

piano et salon parisien au 19ème siècle
Un salon parisien, ici avec Chopin

Un opéra ou une symphonie réduits pour piano à 2 mains est déjà un beau défi mais il leur fallait aller encore plus loin : réécrire ces œuvres pour une seule main, la gauche en l’occurrence.

Ecrire pour la main gauche

Les œuvres du répertoire senestre, que l’on pourrait dire « du grand répertoire », ont été écrites aussi par nécessité.

Paul Wittgenstein, pianiste manchot

Oui, par « nécessité physique » puisque les guerres ont été de grandes pourvoyeuses de pianistes manchots. Plusieurs pianistes concertistes, ayant échappé à la mort durant la première guerre mondiale, ont donc commandé des œuvres aux grands compositeurs.

Nous parlons souvent de Paul Wittgenstein, le dédicataire du concerto pour la MG de Ravel. Issu d’une famille d’industriels, Wittgenstein est le mécène le plus connu de cette période. Un mécène qui, toutefois, ne pouvait se résoudre à voir évoluer la musique : il ne comprenait pas celle de ses contemporains et de surcroît n’était manifestement pas un bon pianiste.

Ravel n’est pas le seul à avoir écrit pour Wittgenstein : il éclipse Sergueï Prokofiev, Erich Wolfgang Korngold, Sergueï Rachmaninov, Richard Strauss et Benjamin Britten.

Concerto pour la main gauche Ravel
Concerto pour la main gauche (Ravel) avec Boris Berezovsky

Hindemith, lui aussi, avait répondu à Wittgenstein en lui écrivant un concerto. Celui-ci ne lui plaisant pas, il le remisa au placard. C’est au décès de l’épouse de Wittgenstein en 2001 (elle était beaucoup plus jeune que lui) que le concerto fut retrouvé puis créé en 2004 par Léon Fleisher sous la direction de Simon Rattle.

Pianistes handicapés

Pas besoin des guerres pour être handicapé d’un bras : les accidents domestiques, de la route, accidents de chasse, d’équitation… stoppent net les carrières.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Première Pièce de Chopin ?

Aussi, l’accident vasculaire cérébral (AVC) laisse bien des pianistes dans le désespoir, qu’ils soient professionnels ou amateurs.

Et la crampe des pianistes, appelée aussi dystonie focale, donnent des idées noires à ceux qui en sont victimes. Ce mal, reconnu maintenant comme une maladie neurologique a d’ailleurs touché Léon Fleisher, le créateur du concerto d’Hindemith cité ci-dessus. Cette dystonie a touché plus tôt Schumann, Scriabine…et bien d’autres qui s’étaient mis à travailler « furieusement ».

Un cas assez unique : le pianiste Nicholas McCarthy, lui, est né en 1989 avec un seul bras et a voulu devenir pianiste. Je ne le connaissais pas et je suis heureuse de vous partager cette découverte.

Pour la main gauche Etienne Barilier Editions Premières Loges

Le livre d’Etienne Barilier

Pour la main gauche d’Etienne Barilier, est le premier livre en français écrit (par un suisse) sur les répertoires pour la main gauche. Un livre tout à fait intéressant qui évoque ces pianistes « manchots » (je n’aime pas le terme) commandant aux compositeurs des œuvres taillées à leur mesure.

Petit aparté, c’est Musicalame qui m’avait conseillé ce livre, sachant que j’avais un blog. Malheureusement, cette excellente librairie lyonnaise dont je vous ai parlée quelques fois en article et sur une vidéo, n’existe plus. : (

Dans ce livre très fouillé, beaucoup de détails sur les œuvres pour piano « amputé », leur genèse, leur histoire peu connue ou parfois déformée. Fort intéressant !

Toutes ces amputations, ces diminutions physiques ont obligé les compositeurs à repousser les limites physiques de la main gauche en lui donnant tous les rôles : accompagnement et mélodie.

Ces pianistes à une seule main ne sortent pas seulement des guerres : accidents, dystonies focales voire AVC les ont projetés dans le monde des personnes handicapées. Pour cela, les œuvres senestres ne disparaîtront pas : elles contribueront à prolonger la carrière artistique et tout simplement la vie des pianistes malheureusement entravés par les accidents et les maladies.

Main gauche sur clavier de piano noir

Cliquez ici pour écouter la merveilleuse interprétation (par Anatol Ugorski, né en 1949) de La Chaconne en ré mineur que Brahms a transposée pour le piano (issue de la 2nde Partita en ré mineur pour violon seul, BWV 1004 de Bach). Etienne Barilier lui réserve une large place dans son livre.

Aussi des pièces pour la main droite

Actuellement, des pédagogues écrivent pour les apprentis pianistes. Des pièces pour débutants, sûrement intéressantes à faire travailler en toute circonstance. Des pièces sont aussi composées pour la main droite et parfois la même pièce est jouable aussi bien par la droite que la gauche.

Manifestement, travailler une seule main fait progresser dans les déplacements, dans l’utilisation de la pédale et les différences de toucher à l’intérieur de la main : je m’en suis rendu compte juste en préparant les petites pièces pour la vidéo.

Main droite sur clavier de piano noir

Plus de 600 œuvres pour la main gauche

Nous voyons que le concerto de Ravel est l’arbre qui cache la forêt ! Bien sûr, j’imagine que ces centaines d’œuvres ne se valent pas toutes mais une bonne partie méritent d’être jouées plus souvent. Le pianiste français Maxime Zecchini a souhaité enregistrer l’ensemble de ces pièces pour main gauche en 10 CD.

Pourquoi autant de pièces pour la main gauche et si peu pour la main droite (environ 10) ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Votre avis m'intéresse

On dit que la main droite est la plus sollicitée donc la plus blessée. C’est ce que je dis dans la vidéo qui présente le sujet. Je suis cependant sceptique : personnellement, je suis droitière et si je plante un clou, c’est ma main gauche que je vais écraser ! ; )

Maxime Zecchini nous donne une autre raison : la main gauche a le pouce sur la droite et c’est le plus souvent le côté de la mélodie, du chant, du cantabile. Et grâce à ces deux doigts forts que sont l’index et le pouce, il est plus aisé de faire ressortir le chant. Et c’est chaleureux, le timbre du pouce ! (C’est moi qui le dis !). Alors que sur la main droite, ce sont les doigts faibles (4 et 5) qui devront presque constamment faire ressortir la mélodie. Pas très confortable.

Comment s’installer au piano ?

Oui, on peut se poser la question. J’ai trouvé un avant-propos dans une édition ancienne. C’est écrit en allemand.

« Dans le jeu à une main, l’assise est importante. Ne pas se placer devant le milieu du piano.

  • Le pianiste qui joue avec la main droite se place un peu sur la gauche
  • Le pianiste qui joue avec la main gauche se place un peu sur la droite »

Des exemples sonores avec Maxime Zecchini

Maxime Zecchini a enregistré l’anthologie de la musique senestre en 10 CD.

Un concert virtuel avec des œuvres pour la main gauche – Vidéo

Des idées de partitions

Des pièces classiques « Classical themes« 

Des pièces d’Anne Terzibaschitsch : PIANO POUR UNE MAIN SEULE

La première pièce qui aurait été écrite pour la main gauche au piano

Le volume de 40 pièces de Barbara Arens (Mon avis : plutôt pour la lecture à vue).

Le concerto pour la main gauche de Ravel !

Vous avez aimé cet article ? Commentez-le !

🎁 Pour télécharger les 2 Bonus, vos cadeaux de bienvenue et faire partie de mes contacts cliquez ici :

Téléchargez les bonus ici !

Partager l'article

4 thoughts on “Répertoire pour la main gauche

  1. J’ai adoré cet article et suis impressionnée par l’interprétation de la chacone de Brahms pour main gauche. J’ai hâte découvre d’autres piéces. Merci Catherine pour cet article.

    1. Merci Elisabeth ! Oui, quelle Chaconne ! Bouleversante… il faut faire connaître cette interprétation et ce pianiste (encore vivant). Il a vraiment des choses à nous dire avec son piano.

  2. Merci pour cet article fort intéressant.

    Cependant, pour ma part, j’ai deux mains gauches…
    Existe-t-il des partitions pour les pauvres pianistes dans mon genre ????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Site protégé