Comment bien utiliser le poignet au piano

Comment bien utiliser le poignet au piano

Le poignet et son rôle essentiel dans le jeu au piano

Peu de méthodes de piano mentionnent la façon de bien utiliser les poignets au piano. Et pourtant, ce geste pianistique est absolument essentiel. Il y en a une que j’ai trouvée. Elle est ancienne puisqu’elle date de 1913. Le look de l’édition que je possède n’est pas très chouette. Disons qu’il date un peu ! Mais il a été revisité. Vous pouvez donc choisir entre le vintage et le… revisité !  🙂

C’est donc la méthode BARTOK-RESCHOVSKY qui mentionne ce geste du poignet sur la page 13, si cela vous intéresse d’aller voir !

Intéressant ! Cette méthode qui se veut complète est d’une progression ultra rapide. Elle expose comment utiliser les poignets au piano.  Cette technique diffère un peu d’une école à l’autre mais elle est grosso modo la même partout.

Piano : comment utiliser les poignets
Sans technique de poignet, c’est comme marcher sans articuler les chevilles !   🙂

Je vous montre au piano comment ils le conçoivent

  • L’idéal est d’être bien détendu
  • Lever le poignet souplement, bouts des doigts regardant le sol
  • Présenter la main à 2 centimètres au-dessus du clavier
  • Faire une “respiration” en soulevant le poignet (le son se trouve déjà dans ce geste)
  • Le doigt n’articule quasiment pas
  • C’est le mouvement descendant du poignet qui permet d’enfoncer la touche
Méthode Bartok Reschofsky
Méthode Bartok Reschofsky

Le pianiste devrait se prendre pour un chanteur

Jouer du piano, c’est chanter des mélodies et c’est faire chanter son piano.

Le début de chaque morceau, puis de chaque phrase devrait être une respiration (concrètement, un geste souple du poignet). Les professionnels le font, ils l’ont appris mais ils ne l’ont pas forcément appris tout petits, tout jeunes.

Parfois c’est seulement en cours de “musique de chambre” (maintenant plutôt appelée musique d’ensemble), au moment où ils doivent accompagner une flûte, une chanteuse (ou chanteur!) ou même un violon, que les pianistes se rendent compte qu’ils n’ont jamais appris à respirer.

Accompagner un instrument à vent ou un chanteur va vraiment aider le pianiste à avoir un phrasé plus mélodique.

Normalement, les membres d’un duos, d’un trio…  peuvent se comprendre dans un regard et dans la gestion commune de la respiration.

Le chef d’orchestre regarde les musiciens, s’assurant ainsi qu’ils sont prêts à commencer. Puis il fait un geste de levée de main, avec ou sans baguette. Ainsi, il fait respirer musicalement les musiciens qui doivent commencer l’oeuvre ou la phrase.

C’est en débutant la musique d’ensemble, que l’élève-pianiste se rend compte qu’il ne sait pas commencer un morceau !

Une notion importante à enseigner aux jeunes élèves, même très jeunes  (4 ou 5 ans) !

Bien utiliser les poignets au piano
Le poignet souple permet de jouer avec aisance

Ce geste fluide est une combinaison de deux actions

  1. Remontée du poignet…
  2. …Pendant que la touche est encore enfoncée. Donc, pendant que le son se prolonge.

Le geste s’adapte à la longueur du son : rapide pour un son court, lent pour un son long. Pour un son long, le poignet remonte. Il ne reste pas coincé sur la position basse.

5 techniques fondamentales

résolues par un poignet souple

Bien utiliser le poignet au piano permet d’anticiper dans les déplacements sur le clavier

Elle est à présenter très tôt aux élèves car elle facilite grandement tout le jeu au piano.  Heinrich NEUHAUS en parle dans son livre L’Art du piano page 111.

Elle améliore la qualité du son

…qui est beaucoup moins dur, moins agressif à l’oreille.

Avec ce poignet souple, ce qui est assez difficile au départ, c’est de jouer avec un doigt rond et ferme qui s’enfonce dans la touche comme dans un coussin ou de la pâte à modeler. Avec un enseignement patient, soutenu par une vision à long terme, l’élève acquiert cette technique en quelques mois.

Le geste de souplesse, après avoir été expérimenté sur une seule note, se fera avec deux, trois, quatre puis cinq notes liées quand on aborde enfin le pouce. Et cela avec des suites de notes aussi bien ascendantes que descendantes !

Elle permet d’éviter de prendre la fameuse mauvaise habitude...

…de jouer chaque note en baissant violemment le poignet.  Je décris ce geste  à 6’00 de la vidéo.  Le geste du poignet en notes liées permet d’effacer ce mauvais geste. Malheureusement,  il est très difficile de changer ces habitudes quand elles sont trop bien ancrées. Cette situation est loin d’être rare.  🙁

Elle permet de mieux répéter les notes

Le premier exemple est volontairement joué SANS souplesse de poignet. C’est finalement assez difficile à réaliser, pour moi.  🙂

Je rejoue l’exemple AVEC le poignet souple : les notes qui sont répétées vont être plus liées.

Dans un legato de deux notes liées, les touches sont enfoncées deux fois de suite assez rapidement mais pas de la même façon. La première note de l’exemple n’est pas une note répétée.

  1. Touche enfoncée en remontant
  2. Même touche enfoncée en descendant, plus de poids
  3. Grâce à ces deux gestes différents, les deux sons issus de la même touche seront différents. L’un sera doux, le deuxième sera plus fort.
  4. La touche est rattrapée avant de revenir complètement au niveau des autre touches.
  5. Ce mouvement peut aussi bien se faire sur un piano droit. Pas besoin de la technologie du double-échappement du piano à queue.

Elle permet d’aborder et de quitter le clavier de façon souple et naturelle voire élégante

Cette “élégance” est un geste musical et ne dépend pas du style de musique que l’on peut jouer. Ces techniques sont communes à tous les styles de musique. Classique, pop, jazz, rock, contemporaine, romantique… Tout pianiste devrait les avoir dans son “répertoire gestuel” pour jouer du piano de manière efficiente.

Bien utiliser les poignets au piano
Le poignet souple, la respiration du pianiste !

Conclusion : une technique à mettre en pratique au piano, sans attendre !

  • Souplesse des poignets
  • Fermeté du doigt
  • Deux gestes à combiner
  • L’élève débutant (de 4 à 104 ans 🙂 ) doit en avoir entendu parler
  • Permet de ne pas se crisper, de jouer sans tensions
  • L’impact du doigt est amorti par ce geste et les sons sont ronds, bien timbrés,  joués sans dureté
  • Favorise un jeu fluide grâce au geste qui commence sur la tenue de la touche
  • Liste non exhaustive, d’autres résolutions techniques seront abordées ultérieurement

Merci d’avoir regardé cette vidéo et/ou lu cet article !

Pour aller plus loin vous êtes libre de télécharger gratuitement mon Guide des premières leçons de piano adaptées aux enfants

Si vous avez apprécié cette vidéo, si elle vous a interpellé(e), ou si vous voulez contribuer à la compléter, lâchez les commentaires !

Partager l'article
  •  
  •  
  • 4
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Site protégé

jE vEUX MIEUX ENSEIGNER LE PIANO       lE GUIDE gRATUIT VA M'AIDER !