Pièces contemporaines à découvrir au piano

Pièces contemporaines à découvrir au piano

Musical Toys de Sofia Goubaïdoulina

 Sofia Goubaïdoulina, compositrice russe.
Sofia Goubaïdoulina

Si vous suivez ce blog et la chaîne YouTube LES SONS DU PIANO, vous savez que je pars de temps en temps à la cherche de compositeurs qui proposent des pièces pour la pédagogie du piano.

En fin d’article, vous pourrez découvrir le CDMC, Centre de Documentation de la Musique Contemporaine qui se trouve à la Villette vers la Cité de la Musique à Paris.

Très intéressant si vous voulez faire une plongée dans la musique de notre temps et si vous êtes pédagogueet si vous passez par Paris !

Musical Toys, je découvre !

Il y a un an environ, après avoir entendu pour la première fois “Musical Toys” (oui, première fois !), j’ai parlé de Sofia Goubaïdoulina à mon époux en lui demandant s’il connaissait cette compositrice : ses œuvres ne lui étaient effectivement pas inconnues. Et moi qui la découvrais… Vaut mieux tard que jamais !

Grand mélomane, il a tellement de titres en mémoire et dans l’oreille que je l’appelle parfois Shazam, du nom de l’application capable de deviner presque tous les titres de musique que vous êtes en train d’écouter ! Comme cette appli, il est souvent bluffant ! 🙂

Ici, la version de Musical Toys par la pianiste australienne Diana BAKER, avec la partition.

Les pièces de Musical Toys ont été plusieurs fois enregistrées. Notamment par Claire-Marie LE GUAY en 2009. Ici, la Chanson du pêcheur que je trouve superbement interprétée.

Parlons enfin de Sofia Goubaïdoulina qui fait partie des grands compositeurs russes. Née à Tchistopol en Union Soviétique en 1931 et considérée comme avant-gardiste, elle vit en Allemagne depuis 1991.

Long hiver russe de  Sofia Goubaïdoulina, compositrice

La compositrice, confinée pendant des décennies en union soviétique, est sortie de l’anonymat seulement dans les années 80. C’est à ce moment-là que l’Europe commence à entendre quelques une de ses œuvres.

Je vous laisse aller sur d’autres sources pour lire sa bio.

A remarquer : à 23 ans, elle a été l’assistante de Dimitri Chostakovitch de 1954 à 1959 et a composé pour les plus grands : Guidon KREMER, Anne-Sophie MUTTER, Vadim REPIN… Bien que très âgée, elle compose encore.

Coup de cœur pour Musical Toys

❤️ Dans cet article, j’aimerais vous partager mon coup de cœur pour cet album pour piano intitulé “MUSICAL TOYS”, composé en 1969.

Ce ne sont pas des pièces composées POUR la pédagogie. Je ne le pense pas. J’ai lu quelque part que c’est ce genre de pièces qu’elle aurait aimé jouer quand elle était jeune. C’est une bonne explication.

Ces 14 courtes pièces de styles bien différents sont dites “Pièces pour enfants”. Mais, vous conviendrez, si vous les connaissez ou si vous venez de les écouter, que ce n’est pas vraiment jouable par des enfants. Ou alors des enfants très très très doués !!! 😉

Tableau de difficultés, de niveaux de Musical Toys de  Sofia Goubaïdoulina.
 Thèse de  Seong-Sil Kim
Tableau de niveaux issu d’une thèse

Si vous voulez approfondir, voici le lien de la thèse de Seong-Sil Kim https://ir.uiowa.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=5711&context=etd

Un peu comme Children’s Corner de Debussy, suite de pièces pas du tout faciles à jouer pour des enfants et pour lesquelles un niveau “avancé” est requis.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  "La musique au piano, histoires d'écoutes et de touchers" 3/3

Il faut, entre autre, avoir un excellent sens rythmique pour entrer dans Musical Toys. L’écriture est bien claire mais les tempi sont parfois très rapides et demandent une méthode de travail efficace et une grande maîtrise du clavier. Aussi, les sons et les timbres y sont délicats à doser. Autrement dit, difficile à bien jouer !

Ce que j’ai aimé dans l’album “Musical Toys” :

  • L’écriture traditionnelle qui ne demande pas d’avoir un lexique comme dans certains albums de KURTAG par exemple.
  • Les contrastes tant dans les phrasés que les nuances.
  • Le côté “miniature” de ces pièces, sorte d’images qui décrivent des objets, des paysages, des atmosphères.
  • Le travail sur les timbres renouvelés par S.G.
  • Le rythme très précis est parfois percussif.
  • Les ambiances contrastées d’une pièce à l’autre et à l’intérieur des pièces.
  • Les pièces rapides qui passent vite comme des petits lutins
  • Les techniques pianistiques très variées.
  • Le côté spontané du jeu qui peut ressembler parfois à de l’ improvisation.
  • L’organisation nouvelle (à nos oreilles) des sons du piano !

Lorsque j’ai entendu “Musical Toys” pour la première fois, je me suis dit : “Ça y est, c’est cela qu’il faut faire écouter aux élèves, aux enfants !”

Faire écouter Sofia Goubaidoulina aux enfants !

Faire écouter cette musique aux enfants

Dans quel but ? Simplement pour leur ouvrir les oreilles, leur montrer ce qu’ils pourraient faire avec un piano, leur donner des idées… pour qu’ils osent enfin jouer avec le piano et improviser : avec les timbres, les tempi, les contrastes, les hauteurs de sons, les modes, les différentes techniques qu’ils pourraient développer sans partitions , en lien direct avec le piano.

Je pense que c’est la façon la plus simple pour commencer à improviser et pour faire corps avec le piano : improviser de façon atonale ! Bien plus simple qu’avec les “4 Accords Magiques” ou la gamme pentatonique (à 5 sons : par exemple do ré fa sol la…).

S’ouvrir aux dissonances

Les apprentis pianistes ne côtoient pas souvent les dissonances : le moindre intervalle de seconde, de quarte augmentée, appoggiature longue (“note qui n’appartient pas à l’accord”) leur fait froncer les sourcils !

C’est dommage, car c’est souvent ce qui rend les musiques de toutes les époques expressives et intéressantes.

J’incite parfois mes élèves à improviser à la maison en leur proposant de faire des contrastes, d’explorer toute l’étendue du clavier, de varier les tempi, les pulsations, d’utiliser la pédale… Je leur montre ce qu’ils pourraient faire mais cela ne leur évoque pas grand chose. Il leur manque des références, des expériences.

Certaines méthodes de piano essaient d’aller sur ce terrain de l’exploration sonore. Je pense à la méthode PIANOLUDE de Martine JOSTE.

Mes élèves pourraient même trouver ridicule le fait de jouer une musique atonale qu’ils ne songeraient même pas appeler “musique” ! On part de loin.

Mais je les comprends : la musique contemporaine, à leur âge, je n’aimais pas cela. Elle ne fait pas partie de leur environnement. Encore moins que la musique “classique”.

Avec le temps, on se surprend à apprécier ces partitions d’un accès un peu difficile. Est-ce le fait d’en avoir entendu davantage ? Faut-il “prendre de l’âge” ? Peut-être.

Ecouter les dissonances. S'habituer aux dissonances. Dissonanz Von Stuck.
“Dissonanz” 1910 Franz von Stuck (1863-1928)

Musiques des XXème et XXIème siècles

En tant qu’enseignants, nous avons encore beaucoup à apprendre dans les styles qui ne faisaient pas partie de notre propre enseignement. En écrivant cela, le jazz me vient à l’esprit.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment se déplacer sur le clavier du piano

L’autre jour, un lecteur m’écrivait qu’en France, il fallait qu’on se “rende compte que la musique ne s’était pas arrêtée à Debussy”. Oui ! Nous le savons mais tous les profs n’ont pas la possibilité d’enseigner le jazz, à commencer par moi !

Un petit Module JAZZ à insérer dans les classes qui préparent au Certificat d’Aptitude spécialité piano (classique) et au D.E ? Ça existe déjà peut-être… A creuser.

On se rend compte aussi que les cultures sont vraiment différentes des deux côtés de l’Atlantique. Aux Etats-Unis, le jazz fait partir de l’enseignement de base, avec l’analyse des accords, l’improvisation…

Ici, en France, et plus largement en Europe, nous séparons les classes de piano classique et les classes de piano jazz, comme nous mettons à part l’enseignement du “solfège”, de l’harmonie, du contrepoint…

Je trouve cela normal. C’est comme si on voulait qu’un médecin soit spécialiste en tout !

Aux Etats-Unis encore, on entend par exemple davantage Aaron COPLAND que chez nous alors qu’il a étudié la composition avec Nadia BOULANGER en France !

Je n’ai jamais entendu en France, par exemple ” The Cat and The Mouse“. Même si je trouve cette version trop rapide, la lecture de la partition est intéressante. Je ne sais pas si on joue cette pièce dans les CNSMD et Pôles Supérieurs par exemple…

The Cat and the Mouse, Aaron Copland

Vous voyez que je me pose plein de questions auxquelles vous pouvez peut-être répondre. Faites-le dans les commentaires en fin d’article ! 🙂

Les “Musical Toys” apportent une extraordinaire expérience d’écoute

Je pense que certaines pièces de cet album peuvent être jouées par des Cycle 1. D’autres ne sont accessibles que par des élèves assez avancés.

Des pianistes concertistes pourraient intégrer ces pièces colorées dans leur programmes. Cela me plairait !

En tout cas, si comme moi, vous ne connaissiez pas cet album de Sofia Goubaïdoulina, précipitez-vous pour l’écouter. Les pièces sont bien écrites et méritent vraiment qu’on s’y intéresse. Je vais faire aussi un petit tour du côté de LIGETI…

⚠️ Apparemment, pas facile de se procurer la partition de MUSICAL TOYS pour le moment.

En bonus, la courte et belle Invention de Sofia Goubaïdoulina avec un petit air de LIGETI…

Découvrez le CDMC ici !

Et justement actuellement, des occasions de découvrir des œuvres de Sofia Goubaïdoulina dans la série “Autour des compositeurs” du CDMC si vous passez par Paris.

Merci d”avoir lu cet article ! 🙂 Pour continuer dans la pédagogie du piano, vous êtes libre de télécharger mes deux bonus :

  • Le guide des premières leçons de piano ou comment faire débuter autrement le piano
  • Le répertoire pour les élèves de premier cycle en piano. C’est une liste de partitions connues et moins connues pour les apprentis pianistes.
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Site protégé